04-12-2015 - Résultats du concours interne de décembre du PKK

Ce sont donc 8 doublettes qui se sont affrontées - virilement mais dans les règles de l'art - ce vendredi 4 décembre dans l'enceinte chauffée à blanc du boulodrome de Cavan, et ce, jusqu'à l'heure fatidique où les possesseurs d'une licence IV doivent tirer le rideau. Chacune des "Dramatis personae" méritant d'être citée ici, je m'exécute sur le champ... Concouraient donc Gwenn "The Last Shot Killer President" Kervella associée à Luc "The Young Paletero" Percevault, Gaëlle "The Jolliest Backached Lady Ever" Lintanf affublée de Ronan "The Most Flexible Groin and Hairy Bottom Ever Seen Sheriff" Lescop, Yves "The Hooting With Joy Winner" Tétiot accouplé à Hendrik "The Hooting Howling Winner" Brusselle, Tanguy "The Man Who Nearly Won The Owl" Laot apparié à Bernard "Dollar Man" Gauthier, Jean-Pierre "The Tough and Skilful Guy" Laudy adjoint à Mael "The Young Tough and Skilful Guy" Laudy, Vincent "The Stones Destroyer" Dubois ligué à Pierrick "The Planks Destroyer" Le Mée, Pascal "Fighting But Fair Spirit" André uni à Guillaume "Balou" Huguen et enfin Laurent "Satin Legs Jesus" Percevault allié à Gérald "The Secretary Who Ain't Got No Glasses" Fichaut.

 

Ce ne fut qu'au terme de duels haletants et fratricides, de coups de théâtre qu'on croyait jusque là être l'apanage exclusif des drames shakespeariens, de renversements de situation dignes des meilleurs thrillers hollywoodiens, qu'au bout du bout du suspense, que Hendrik et Yves purent brandir l'hibouesque trophée destiné aux vainqueurs après avoir surclassé d'un souffle, d'un rien, d'un poil de chien, l'équipe composée de Tanguy et Bernard.

 

Luc, le jeune prodige, et Gwenn, sa presqu'aussi jeune, mais déjà incroyablement expérimentée, coéquipière s'adjugeaient, quant à eux, la "petite" finale, la mal nommée, tant le combat fut âpre et tellement la lutte ardente, que les historiens du futur l'affubleront, à coup sûr, du qualificatif de "grande", aux dépens de Vincent et Pierrick. 

 

Pascal et "Balou" parvinrent eux à priver un Laurent, pourtant en état de quasi grâce, et un Gérald, doté d'une fort jolie sacoche verte, du titre de vainqueurs de la consolante, parvenant, au moment décisif, à se transcender littéralement et ainsi déjouer les pronostics et s'octroyer un magnifique petit hibou. Bravo à eux.

 

Bravo également à la paire Laudy-Laudy ainsi qu'au duo Lintanf-Lescop qui concoururent plus que vaillamment. Cependant, face à un Laurent Percevault déchaîné et survolté comme je l'ai déjà dit, ils ne pouvaient que rendre les armes (ce qu'ils firent avec les honneurs s'employant à corps perdu jusqu'au dernier palet).

 

De surcroît, vous pourrez vous rincer l'oeil dans notre phantasmatique album photos. Vous y découvrirez les clichés pris par Gaëlle lors de cette soirée. Je gage qu'ils aiguillonneront vos sens... 

 

Gérald.

 

Photos disponibles dans la rubrique "Album photos 2015".

 

"The Winners", béats, aux anges, (Ils le voulaient, le hibou !) cotoyant "The Two Who Fought To The Last Stand" (Notons l'état d'esprit amène qui semble animer ces derniers malgré l'amertume de la défaite.)

 

Les quatrièmes et troisièmes se préparant, ayant sué sang et eau, à prendre une douche bien méritée en compagnie des vainqueurs et de leurs dauphins (On les sent soulagés d'avoir terminé, ils ont tout donné.)

 

Les vaincus de la consolante côtoyant les vainqueurs (Notons la grâce qui n'a pas quitté Laurent de la soirée et qui illumine encore son visage ainsi que l'attitude stoïque, voire hiératique, de Pascal et Balou qui, nonobstant la victoire, ne savent que trop bien qu'ils ont eu très, très chaud et que ça n'est passé que d'un cheveu.)



11/12/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres